Lambert Wilson : « Je culpabilise à me faire trop plaisir »